Hà Nội, ngày :
Địa chỉ liên lạc: Số 65 ngõ 52 đường Tô Ngọc Vân, Tây Hồ, Hà Nội, Việt Nam. Mob.: 0902264583 - Email: huuquangtran@gmail.com & banbientap@alasvietnam.vn
Quelques lignes sur le Lycée Albert Sarraut de Hanoi
Quelques lignes sur le Lycée Albert Sarraut de Hanoi

Pour répondre aux besoins des jeunes francais qui voulaient continuer leur étude secondaire, le collège Paul Bert fut ouvert en 1902 au boulevard Rollandes, aujourd’hui rue Hai Ba Trung, M. Simonin étant proviseur. Au début, il y avait seulement des classes du 1er cycle, à partir de 1912 apparaissaient des classes du 2ème  cycle avec 143 élèves, dont 2 Chinois et 1 Japonais. En 1914, le Gouverneur Général Albert Sarraut décréta de construire un grand lycée, tout à fait semblable à un lycée en France, admettant des jeunes francais et aussi des jeunes vietnamiens, cambodgiens, laotiens - enfants de hauts mandarins.
 
          Malgré les difficultés dues à la Première Guerre Mondiale (1914 – 1918), les travaux furent commencés en 1914 sur un terrain vaste, rectangulaire, près du Jardin Botanique, en face  du Palais du Gouverneur Général, adjacent au boulevard de la République (changé après en boulevard Honoré Tissot), aujourd’hui rue Hoang Van Thu, au boulevard Brière de l’Isle, aujourd’hui rue Hung Vuong, au boulevard Carnot, aujourd’hui rue Phan Đinh Phung, et à la rue Destenay, aujourd’hui rue Nguyen Canh Chan; la porte principale regardant le boulevard de la République. Le projet, confíé à l’architecte Adolphe Bussy, comprenait la zone principale (salles de classe, bureaux des cadres, internat, infirmerie) et la zone d’éducation physique, les deux zones étant separées par la rue Destenay. Les salles de classe et les bureaux des cadres étaient dans deux rangées de bâtiments de 2 à 3 étages, construites parallèlement au boulevard de la République; entre ces deux rangées étaient 2 vastes cours de récréation, séparés par une tourelle ombragée, au milieu de laquelle était suspendue une cloche pour informer l’heure. Aux deux bouts extérieurs des cours étaient deux grands préaux avec une dizaine de salles de bain à douche. L’internat et l’ìnfirmerie étaient dans la troisième rangée, située derrière la deuxième; des couloirs à toiture de tuiles rouges reliant ces deux rangées. Une porte auxiliaire ouvrant sur la rue Destenay recueillaient les élèves chaque jour, en même temps permettaient aux maitres et élèves d’aller facilement à la zone d’éducation physique. En 1948 environ une autre porte auxiliaire était ouverte sur le boulevard Brière de l’Isle. La zone d’éducation physique comprenait des courts de tennis, des terrains de football, de basketball, de volleyball, une fosse pleine de sable pour exécuter le saut à longueur, le saut à hauteur, une barre fixe, des barres parallèles, des barres asymétriques…(Depuis 1954 cette zone était utilisée à construire le siège du Comité central de Propagande et d’ Éducation, tandis que la zone principale était devenue le siège du Comité exécutif central du Parti communiste vietnamien). Après quatre ans les travaux étaient achevés et le 1 – 1 – 1919 le Lycée de Hanoi prit naissance. Il comprenait deux filiales, la première réservée aux classes supérieures siégea ici, la seconde réservée aux classes inférieures resta au boulevard Rollandes. Pour distinguer, la seconde était appelée Petit Lycée, et la première, Grand Lycée. En 1923, la première fut complétée d’une façade principale et nommée Lycée Albert Sarraut en témoignage de gratitude envers l’ancien Gouverneur général, celui qui avait décrété la construction du lycée, tandis que la seconde reprit le nom de Collège Paul Bert comme auparavant. Le lycée Albert Sarraut suivait le même programme d’enseignement que ceux de la Métropole, le personnel enseignant était des professeurs licenciés et agrégés, l’équipement était complet, comprenant des laboratoires de Physique, de Chimie, de Sciences naturelles, situés tout à côté des salles de classe spéciales pour la matière, des salles de dessin, de musique, d’une bibliothèque réservée aux professeurs et d’une autre réservée aux élèves avec tous les manuels et les ouvrages de référence pour toutes les matières; les élèves pouvaient y verser un cautionnement pour abonner des livres. Toutes les salles de classe étaient conformes aux standards, vastes, claires, aérées. L’année scolaire était fixe, du 15 Septembre de l’an précédent au 15 Juin de l’an suivant.
 
          La première année scolaire 1924 – 25, le lycée avait recu 800 élèves, parmi lesquels il y avait des Cambodgiens, des Laotiens.et 370 Vietnamiens. À partir de l’année scolaire suivante (1925 – 26), avec M. Autigeon comme proviseur par intérim, le lycée se limita de recevoir des élèves vietnamiens, l’effectif fut reduit à 510 élèves dont 210 Vietnamiens; la plupart des Vietnamiens furent recus au Lycée du Protectorat, communément appelé “Trường Bưởi”, aujourd’hui devenu le Lycée Chu Van An. Le point culminent fut l’année 1940, avec 1405 élèves.
 
          L’année 1943, par suite des bombardements, le lycée dut évacuer hors de Hanoi. La plus grande partie, avec le proviseur Loubet, s’installa au Tam Dao; une autre partie, jumelée avec le collège Paul Bert sous la direction de M. Silhou, s’organisa à Sam Son. Quelques élèves émigrèrent, les uns au lycée Yersin de Da Lat, les autres au lycée du Protectorat replié à Thanh Hoa. Après le coup de force (9 – 3 – 1945), rien ne fonctionna plus, y compris le lycée Albert Sarraut.
 
          Le 4 – 2 – 1947, sous la direction de Mme Raspail, précédemment directrice du Collège des Jeunes Filles francaises, le lycée Albert Sarraut rouvrit, recueillant 700 élèves, s’installant provisoirement dans les locaux du collège, rue Felix Faure, aujourd’hui rue Tran Phu, car une partie des locaux du lycée était détruite par les bombardements, nécessitant des crédits et du temps pour réparer. Au mois de Septembre 1948, la réparation étant achevée, le lycée revint à l’ancien établissement, se développa sans arrêt, et dans l’année scolaire 1953 – 54, l’effectif atteignit 2400 élèves.
 
          Après l’accord de Genève (1954), le gouvernement francais signa un accord culturel (7 – 4 – 1955) avec le gouvernement vietnamien, suivant lequel le lycée Albert Sarraut pourrait fonctionner encore pendant 10 ans sous certaines conditions. D’abord il dut transférer aux locaux du collège Paul Bert et devenir un établissement privé, pris en charge par la Mission laique francaise; puis il dut enseigner suivant le programme vietnamien, la langue véhiculaire était le Vietnamien, le Francais n’étant que langue vivante principale, enseigné depuis les classes primaires; enfin l’enseignement était gratuit. L’année scolaire 1955 – 56, le lycée commenca à fonctionner suivant ce statut avec 590 élèves. Le point culminent était l’année scolaire 1959 – 60 avec 1420 élèves. L’année scolaire dernière (1964 – 65) compta 966 élèves. Après cette année scolaire, le Lycée Albert Sarraut de Hanoi cessa définitivement ses activités.
 
          Après 46 ans d’activité (1919 – 1965) le Lycée Albert Sarraut de Hanoi avait formé des milliers d’élèves francais et vietnamiens, parmi lesquels il y avait beaucoup de personnages célèbres, comme le Général Vo Nguyen Giap, le savant Hoang Xuan Han, l’avocat Nguyen Manh Tuong, l’historien-poète Pham Huy Thong, le philosophe Tran Duc Thao, l’érudit Pham Duy Khiêm. Celui-ci, excellent élève, obtint une bourse, devint un Khâgneux de Louis-le-Grand en même temps que Georges Pompidou et Léopold Sédar Senghor, fut recu à l’École Normale Supérieure rue d’Ulm, sortit de l’École en 1931, revint enseigner au lycée en 1935…Quelques Laotiens, anciens élèves du Lycée, devenaient célèbres aussi, comme les princes Souvana Phouma, Souphanouvong. Tous ces anciens élèves du lycée, avec leurs grandes contributions, étaient dignes d’être de bons exemples pour multiples générations des jeunes. Beaucoup de générations des anciens élèves du Lycée Albert Sarraut au Vietnam avaient participé activement aux deux Résistances contre les Francais et contre les Américains, révélant ainsi leur amour pour la Patrie; beaucoup d’autres des promotions après 1954 étaient en train de prendre part au Mouvement d’Innovation, contribuant à promouvoir l’industrialisation et la modernisation du Vietnam nouveau.
 
20 – 7 – 2011

Nguyễn Minh Vũ

Tin liên quan